rendezvousapprentissage

Quels sont les différents niveaux de diplômes en France ?

Après votre réussite au Lycée, il est difficile de choisir l’établissement pour y étudier. De plus, il existe plusieurs filières. De ce fait, la majorité des étudiants hésitent sur leur choix, car certains ont peur que leur futur diplôme ne soit pas agréé par l’État. Pour cela, vous devez d’abord connaitre les différents niveaux de diplômes français afin d’effectuer le meilleur choix.

Le bachelor et le DEES

Le Bachelor s’agit d’un diplôme post-bac qui propose 180 crédits ECTS et des niveaux Bac+3. En général, il est orienté vers l’international et précise le premier cycle de l’éducation supérieur, car l’enseignement de l’anglais a été de façon très déterminante. Généralement, grâce à ce diplôme, il est possible de s’apprêter à des activités liées à la vente, à la communication, à la gestion, au commerce international, au marketing, à la finance ou aux ressources humaines. Les licences des écoles privées peuvent être inscrites au RNCP ou agréées par l’État.

Le DEES (Diplôme Européen d’Enseignement Supérieur) est un diplôme dégagé par la CEE (Confédération des Écoles Européennes), qui rassemble les écoles privées. Ce n’est certainement pas l’objectif du gouvernement français. Ainsi, même si le diplôme est fréquemment reconnu par les sociétés, il ne garantit pas une acceptation égale par les universités françaises. Vous pouvez avoir certains diplômes mêmes suivant des formations en ligne, comme dans le Cap MMVF. Mais, pourquoi choisir le CAP MMVF de Youschool ? En effet, ce cursus 100% en ligne est idéal pour les adultes en reconversion qui cherchent à trouver un emploi rapidement dans les métiers de la mode.

Diplômes visés, le DSCG et le DCG

N’importe quels diplômes nationaux tels que Licence, DUT ou BTS sont des diplômes cibles. Une liste des diplômes portant la déclaration « Visa » est annuellement publiée au Journal officiel de l’enseignement national. Naturellement, cela signifie qu’ils disposent de garanties du gouvernement. Par conséquent, ils sont dégagés au nom de l’État, qui utilise un contrôle éducationnel sur le programme. Par exemple, le BTS s’agit d’un diplôme national. Il sera agréé par l’État comme un diplôme, quel que soit l’école dans laquelle il est préparé, que ce soit par correspondance, en privé ou en public.

Le DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) et le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) sont des brevets nationaux de niveau Bac+5 et Bac+3 en Gestion et Comptabilité. À l’aide de ces diplômes, il est possible aussi d’examiner une continuation d’études jusqu’au Diplôme d’Expertise-Comptable (DEC) et au Bac+8.

Bien choisir son diplôme

Il existe plusieurs DE (Diplômes d’État) et on peut les trouver dans les domaines paramédicaux et sociaux. Il est nécessaire d’avoir ces diplômes afin de pouvoir exercer des métiers spécifiques. La CNCP (Commission Nationale des Certifications Professionnelles) relève ou enregistre les dites « certifications professionnelles » au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles. Ils s’agissent des titres ou des diplômes. Quand ces derniers sont recueillis au Répertoire National des Certifications Professionnelles, ils sont conjoints sans hésitation à un niveau évoluant de V [le CAP, entre autres] à I [Master]. Ce niveau indique les cours auxquels les étudiants sont préparés et met en place la norme d’équivalence professionnelle.

Quitter la version mobile